Le CEA à l’INES a entièrement renouvelé et réorganisé sa plateforme technologique dédiée à l’assemblage de modules/panneaux photovoltaïques au fil des trois dernières années, grâce au soutien financier de la Région Auvergne Rhône-Alpes. 

    Son parc d'équipements de fabrication et de caractérisation offre désormais de larges possibilités, toujours représentatif de l’industrie et cohérent avec les grandes tendances.

    L'organisation et les méthodes de travail ainsi que l'agencement des postes de travail ont été redéfinis : pour une plus grande versatilité de la plateforme et une meilleure ergonomie pour le personnel ; point nécessaire dans un contexte d’augmentation continue de la taille et du poids des modules .

    Procédés de fabrication : de nouveaux équipements permettent l'interconnexion des cellules dernières générations. Différentes techniques sont désormais possibles, visant l’augmentation des performances du module (formats de demi-cellules ; nouvelles architectures de type shingle); ou encore pour favoriser l’interconnexion basse température de cellules hétérojonction (technologie SmartWire qui utilise des fils à la place de rubans de cuivre ou l’utilisation des colles conductrices).

    Le parc de laminateurs du CEA-INES élargit lui aussi les possibles de nouveaux procédés de fabrication de panneaux, en jouant en particulier avec les paramètres de température et de pression.

    Caractérisation indoor et outdoor : Des équipements de caractérisation des panneaux photovoltaïques sont venus compléter la plateforme avec un plus grand nombre de mesures (puissance, défauts par électroluminescence etc) ; et les moyens de test en conditions réelles extérieures sont en cours de rénovation complète pour répondre plus rapidement aux besoins des partenaires.

    Vieillissement accéléré : Le parc d'enceintes de vieillissement accélérés permet désormais des tests de cyclage thermique avec des pentes et des plages de températures représentatives des conditions spatiales. Ces équipements uniques permettent de proposer des innovations pour les applications spatiales (sondes, satellites orbitaux). Des moyens supplémentaires analysent l'impact des ultra-violet sur les matériaux pour les applications en altitude ou dans l'espace.

    Ces améliorations prolongent les investissements réalisés précédemment dans le cadre du dispositif Equipements d’Excellence (projet DURASOL).

    Ces investissements ont été réalisés grâce au co-financement de la Région Auvergne Rhône Alpes dans le cadre du plan de soutien aux activités de recherche et développement. La Région soutient l’INES depuis 2005 dont elle est membre fondateur.