Une place de parking équipée de panneaux photovoltaïques produit annuellement l'énergie suffisante pour parcourir 15000km soit le parcours annuel d'un véhicule particulier. Hors, les analyses montrent ces stations de recharge ne livrent que 40% de la production photovoltaïque réelle au véhicule. Il en résulte des périodes de fortes injections de courant dans le réseau et des véhicules électriques chargées majoritairement à partir d'énergies non-renouvelables. En pilotant « intelligemment » les périodes pendant lesquelles les véhicules sont rechargés, on augmente fortement ce taux d'autoproduction : c'est l'objectif des programmes de gestion optimale de l'énergie conçus par le CEA à l'INES.

    Dans le projet Driv'éco (présenté dans le bulletin n°31), les équipes du CEA en collaboration avec Corsica Sole poursuivent le développement de ces programmes pour améliorer encore les performances des stations de recharge. Ceux-ci peuvent désormais aussi exploiter des batteries stationnaires et faire s'entraider les unes les autres toutes les stations de recharge déployées sur un territoire. Pour des tests grandeur nature, le CEA est en train de construire une première station en Corse.