Risques incendie des applications de stockage batteries dans le bâtiment

Publié le 10/10/2022

Un rapport pédagogique et opérationnel pour éclairer les acteurs sur les risques et solutions vient d’être publié. Il fait la synthèse de 4 ans de travaux menés par un groupe réunissant experts de la sécurité civile et incendie, scientifiques et industriels, créé spécifiquement à l’initiative de la direction générale de la Sécurité civile et de la Gestion des crises et du SDIS73.

Cette synthèse pratique traite des questions relatives aux risques factuels présentés par les éléments de stockage électrochimique dans des applications au sein des bâtiments, et les installations électriques qui y sont associées, et s’efforce d’apporter des réponses claires aux questions des sapeurs-pompiers.

L’émergence des énergies renouvelables et la recherche d’alternatives à la distribution centralisée de l’électricité incitent à l’installation des batteries électrochimiques. Ces dernières permettent de stocker l’énergie intermittente générée par les énergies renouvelables en vue d’une utilisation ultérieure.

En cas de défaut ou de sinistre, intervenir sur ces équipements présente des risques qu’il faut savoir prendre en compte pour gérer au mieux l’action des services de secours.

A l’initiative de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC) suite à une demande du Service Départemental d'Incendie et Secours de la Savoie, un groupe interdisciplinaire d’experts a été constitué.

Ces travaux, réalisés ces 4 dernières années, ont porté sur l'identification des différentes technologies, l'analyse des études antérieures existantes sur cette thématique, les normes, l'analyse des risques, des essais, l'analyse systémique, les techniques opérationnelles possibles, et les mesures de prévention envisageables.

L'objectif était de mieux appréhender les risques liés à l'usage de batteries de stockage stationnaire de l'énergie dans les bâtiments (espaces confinés) en vue de permettre aux services d'incendie et de secours d'adapter leur réponse opérationnelle, mais aussi de fournir les éléments de compréhension des phénomènes observables lors d'évènements accidentels sur ces équipements. Cette compréhension permet de travailler sur la prévention des risques, la formation des intervenants et de fournir des éléments d'orientation aux réglementations incendie à venir.

Près de 6 tonnes de batteries ont été testées à cette occasion dans différentes situations dégradées.

L’étude a permis d'identifier des situations particulières, notamment des phénomènes de vaporisation d'électrolyte inflammable sous atmosphère inerte qui présentent un intérêt majeur en termes d'identification et de gestion du risque.

Un rapport complet, cofinancé par le SDIS73 et le CEA, est désormais mis gratuitement à disposition des filières concernées.

Les résultats de ces travaux ont été présentés lors du congrès national des sapeurs-pompiers à Nancy et une conférence organisée par le SDIS73 et l'INES aura lieu à Savoie Technolac le 20 Octobre 2022 (déjà complète).

Une conférence à destination des sapeurs-pompiers au niveau international est envisagée courant 2023.

Partager cette actualité
LinkedIn
WhatsApp
Site Internet fabriqué avec  et  éco-conçu pour diminuer son empreinte environnementale.
Angle Web, Écoconception de site Internet en Savoie