Mondragon Assembly renforce son partenariat avec le CEA à l’INES

Publié le 15/11/2021

Le marché, les applications et les technologies photovoltaïques sont en perpétuelle évolution, à tous les niveaux de la chaine de la valeur. La course est mondiale et focalisée sur l’atteinte de meilleures performances en termes de rendement de conversion, de réduction de pertes, d’augmentation de cadences, de compétitivité économique. Toutes les innovations permettant de gagner sur le coût final de l’énergie produite sont explorées et poussées à leur maximum.

Pour l’étape d’assemblage des panneaux photovoltaïques (appelés aussi modules), plusieurs tendances concentrent l’attention des acteurs. Le marché opère actuellement plusieurs virages. Une tendance est d’aller vers des cellules à haut rendement comme la technologie hétérojonction.

Les panneaux photovoltaïques intègrent aussi des cellules de plus grands formats, avec une augmentation de surface qui induit augmentation de la puissance, découpées en demi-cellules, tiers de cellules, 1/6ème de cellules qui permettent de réduire les pertes électriques en production.

Ces évolutions, qui s’accompagnent de cadences de fabrication toujours plus élevées, nécessitent des innovations importantes et constantes sur les procédés et équipements d’assemblage, en particulier pour l’interconnexion.

Crédits : Mondragon Assembly

Mondragon Assembly (situé à Orange en France et Aretxabaleta en Espagne), acteur phare européen, spécialisé dans la conception, fabrication d’équipements et de lignes de production, d’assemblage et de caractérisation des panneaux photovoltaïques, et le CEA porteur de l’ITE INES.2S, viennent de nouer un nouveau partenariat pour adresser ces challenges.

Pour Jean-Philippe AGUERRE, directeur de R&D à Mondragon Assembly :

« La poursuite de cet accord est d’importance stratégique pour notre groupe. Nous souhaitons ainsi nous renforcer sur les nouvelles technologies de modules photovoltaïques à haut rendement, en particulier sur la technologie à hétérojonction, pour proposer les équipements de production et lignes d’assemblage de dernière génération. Les travaux réalisés à Orange par Rui de Almeida et son équipe ont permis d’améliorer sensiblement la précision de procédés d’interconnexion et de transférer à l’industrie du PV les travaux de recherche des équipes du CEA. Leur poursuite nécessaire permettra de maintenir des coûts compétitifs, et grâce notamment à une réduction importante de certains matériaux couteux tout en augmentant l’efficacité des modules ».

Le nouvel accord de partenariat qui réunit les équipes de recherche et développement Mondragon Assembly et du CEA à l’INES, pour une durée de trois ans, va permettre de poursuivre et amplifier les développements autour des questions liées à l’assemblage des panneaux photovoltaïques et notamment de l’interconnexion des cellules photovoltaïques.

Partager cette actualité
LinkedIn
WhatsApp
Site Internet fabriqué avec  et  éco-conçu pour diminuer son empreinte environnementale.
Angle Web, Écoconception de site Internet en Savoie