Accueil PrésentationNous rejoindreStage : Outil de simulation du potentiel de ventilation naturelle

Stage : Outil de simulation du potentiel de ventilation naturelle

Outil de simulation du potentiel de ventilation naturelle

Outil de simulation du potentiel de ventilation naturelle

 

Le stage s’inscrit dans le cadre d’un projet sur le potentiel de ventilation naturelle d’origine aérodynamique principalement (effets du vent) mais également, de manière simplifiée, d’origine thermique (effet de variation de densité). Les stratégies de ventilation et de contrôle des ambiances internes dans l’habitat, mais aussi les ERP ou le tertiaire, doivent considérer le potentiel que représentent les forces naturelles, d’origine thermique et aérodynamique. Ces dernières doivent donc être identifiées et calculées de manière aussi fiable et robuste que possible.
Les surfaces, orientations, positionnements sur les façades et hauteurs sont à considérer et optimiser pour maximiser l’usage possible des forces naturelles. Les calculs des potentiels peuvent être réalisés par des approches analytiques et sont de complexité croissante avec les nombres d’ouvrants.

L’objectif du stage est d’aboutir à un outil informatique de calcul du potentiel de ventilation naturelle pour des paramètres de saisie donnés. Ces derniers vont de la géométrie du bâtiment, de son orientation au positionnement des ouvrants. Ensuite, il doit être possible d’obtenir les débits de renouvellement d’air.
Bien que la prise en compte des effets aérodynamiques soit bien identifiée ainsi que la méthodologie d’implémentation, la considération des phénomènes thermiques doit encore être approfondie pour être intégrée à l’outil. En effet, les constantes de temps à la fois thermique et aéraulique du bâtiment permettent de considérer des régimes quasi-statiques concernant les effets du vent. En revanche, les phénomènes thermiques sont bien plus lents et des approches simplifiées devront être abordées pour permettre de les considérer sous la forme d’un potentiel de refroidissement pour le confort d’été par exemple.

Un premier travail est envisagé sur l’identification des typologies de vent par environnement. Un second travail concerne l’identification de l’ensemble des paramètres de saisie nécessaires à l’obtention des résultats ainsi que les modèles mathématiques à implémenter dans un environnement informatique (matlab/scilab ou python). Une troisième étape consistera en l’identification des possibilités d’intégration des aspects thermiques dans les modèles identifiés précédemment. Les temps de calculs associés seront déterminants dans le choix des méthodes d’intégration. Enfin le traitement des résultats devra considérer des aspects pédagogiques de présentation (IHM) et permettre d’identifier rapidement les configurations maximisant le potentiel et les configurations à éviter.

Des compétences en compréhension physique sont naturellement requises. Le travail consiste in-fine à des bilans de force. Une appétence pour les approches analytiques et la programmation informatique est nécessaire (compétences d’analyse numérique). Des notions de présentation graphique seraient un plus.

Expériences significatives attendues:
– Programmation en langage script scientifique Scilab ou Matlab, Python…
– Analyse numérique
– Traitement de données et analyse

Qualités requises :
– Goût pour la simulation numérique et le développement informatique
– Sens physique et esprit critique.
– Capacité d’initiative

Cursus : BAC+5 – Thermique, énergétique, systèmes, bâtiment, modélisation
Unité d’accueil : DRT/CTReg/Pays de la Loire
Début du stage : 1er trimestre 2018
Durée du stage : 6 mois
Rémunération : entre 700 et 1300 € (variable suivant le cursus d’étude)
Lieu du stage : Sur le site de Bouguenais (près de Nantes)
Candidature : avant le 30 novembre 2017, envoyer un CV et une lettre de motivation à Xavier Faure