1ère étape : établir une base de données « In Vivo » par du monitoring in-situ
– Du comportement des systèmes PV dans le climat méditerranéen
– Des opérations de maintenance d’entretien des systèmes photovoltaïques recueillies par des enquêtes et le suivi des installations.
2ème étape : Diagnostic et indicateurs
– Diagnostic des facteurs et indicateurs de performance significatifs impactant l’efficacité des systèmes PV dans des conditions climatiques extrêmes.
3ème étape : Recommandation, amélioration et échange de bonnes pratiques
– Recommandations et guide des bonnes pratiques de maintenance des systèmes photovoltaïque en Méditerranée.
– Dissémination et diffusion des recommandations via les réseaux du consortium et le réseau SoMed.