La sécurité des batteries Li-ion est un enjeu de première importance, quelles que soient les nombreuses applications de ces batteries (mobilité, stationnaire, électronique nomade…). Il convient donc de réaliser des essais en conditions abusives - en dehors des spécifications des fabricants de batteries - pour observer les conséquences d’un défaut potentiel de l’électronique de gestion mais aussi pour mieux comprendre les phénomènes de dégradation des batteries et chercher à pallier ces problèmes de sécurité en amont lorsque c’est possible.

    Les équipes du CEA ont réaménagé une zone d’essais à l’INES permettant de réaliser tout type d’essais : sur-température (jusque 300°C), surcharge (max 9V – 120A), sous-décharge, surpression (jusqu’à 10 bars), court-circuit externe (R < 5mOhms).

    Environ 300 essais abusifs ont pu être réalisés à ce jour, tous types d’essais confondus. Le nombre de références Li-ion testées en emballement thermique est aujourd’hui d’environ 100 références distinctes. L’ensemble de ces résultats est en cours de capitalisation au sein de la base de données du CEA-LITEN visant à collecter l’ensemble des mesures de performances batteries et plus largement des systèmes de stockage.