Produire de l’énergie en moyenne tension et sans étage de conversion intermédiaire est désormais possible grâce aux travaux des équipes du laboratoire systèmes photovoltaïques.

    Aujourd’hui, les centrales solaires photovoltaïques fonctionnent en basse tension (max. 1500V), ce qui est problématique vis-à-vis des puissances mises en jeu. Un champ photovoltaïque composé de 72 modules et délivrant 3kV-DC a été réalisé sur l’INES. Les modules ont été fabriqués à l’INES et supportent une isolation pôles/terre de 14kV.

    Ce projet est une première étape vers diverses voies d’amélioration des centrales comme par exemple la mise en œuvre de liaisons moyenne tension de transport DC de l’énergie électrique ou encore l’injection directe sur la moyenne tension 20kV, permettant la suppression du transformateur BT/HTA, une réduction drastique de la quantité de cuivre/aluminium et de semi-conducteurs et une augmentation du rendement de la chaîne de conversion. La prochaine étape sera d’extraire la puissance maximale de la centrale via un convertisseur statique, d’étudier la résistance d’isolement de la centrale et le comportement des modules. La troisième étape sera de réaliser un convertisseur moyenne tension incluant des semi-conducteurs au carbure de silicium dont les performances sont très prometteuses pour ce type d’application.

    Contact : olivier.wiss@cea.fr